Terre de nos ancêtres n° 40

0 commentaires

VAYRES, tome I

 

Un volume de 148 pages, illustré en noir et en couleurs, avec index alphabétique des conjoints.

par Roger FAURE et Michel PLANES, AGL, 2014.

Familles : BOULESTEIX, CHRETIEN, DELAGE.

Le territoire de la commune de VAYRES (Hte-Vienne) était autrefois formé de trois paroisses distinctes : Saint-Jean-de-Vayres, Saint-Georges-de-Vayres et Saint-Pierre-de-Vayres. Dès les plus anciens registres apparaissent quelques familles emblématiques de ce secteur. Sept de ces familles ont été retenues pour être publiées dans ces deux nouveaux volumes de la collection Terre de nos ancêtres consacrés à la commune de Vayres.

Le patronyme BOULESTEIX, très fréquent dans les villages des paroisses de Vayres et de Biennac-Rochechouart tire son origine du mot balesta qui signifie arbalete. Il peut être ortographié BOULESTÉ, BOULESTEYX, BOULESTEX, BOULESTAIN, BOULESTIN. La graphie la plus répandu est BOULESTEIX, forme que nous avons retenue dans cette étude, sauf lorsqu’elle est devenue BOULESTIN et que cette forme subsiste aujourd’hui. A noter que cette forme n’est pas présente à Vayres mais qu’elle apparait par déformation dans d’autres paroisses. Le patronyme BOULESTEIX est de très loin le plus répandu dans les paroisses de Vayres, St-Jean et St-Pierre, représentant environ 8% de l’ensemble des naissances depuis les plus anciens registres jusqu’en 1792. On trouve de nombreuses familles de ce nom dans les villages des Combes, Goudou, Bonnefond, l’Ecouterie, ce qui rend souvent la recherche de filiations complexe, surtout lorsque les actes ne sont pas filiatifs.

Michel Planès a étudié la famille CHRETIEN. Ce patronyme a été orthographié différemment selon les époques, CHRISTIO au début du XVIIIème siècle, CHRESTIEN, CRETHIEN, CHRETIEN, durant le XVIIIème siècle, CRETIN sous la Révolution, CHRETIEN à partir du XIXème siècle. Ce surnom, selon Albert Dauzat, pouvait, sous la forme CHRISTIO, « désigner, celui qui jouait le rôle du Christ dans les Mystères ; mais aussi, un homme, aux traits émaciés, portant la barbe et rappelant les traits du Christ dans l’iconographie de l’Eglise » et sous la forme CHRETIEN, « désigner, de bonne heure, les simples d’esprit qui étaient supposés bénis de Dieu ». La famille étudiée ici semble être originaire de Rochechouart ou de Saint-Junien. Elle se fixa dans un premier temps, vers la fin du XVIIème siècle, dans la paroisse St-Jean-de-Vayres, peut-être au village de Pontchanouaillas. Ses membres étaient cultivateurs. Très rapidement, à la suite d’un mariage, une branche s’installa au bourg de Vayres, dans la paroisse St-Pierre. Dès lors, les relations entre les deux branches se distendirent. Les périodes lacunaires des archives ne permettent pas d’affirmer leurs liens. La branche de « Chez-Béjard » se caractérise sur deux plans : d’une part elle occupa ce village sans interruption jusqu’aux premières décennies du XXème siècle, soit durant plus de deux siècles ; d’autre part, durant cette même période, elle compta au moins un sacristain et contracta diverses alliances avec d’autres familles de sacristains, comme les Brandy, les Boulesteix, les Jaraud, les Déliat, les Ribette, les Laurent… Cette branche s’éleva dans la société, notamment grâce à cette fonction qui a permis à certains enfants d’avoir pour parrain le curé de la paroisse, qui leur donna instruction et biens. C’est ainsi que cette famille a fourni les premiers instituteurs communaux et secrétaires de mairie. L’une de ses représentantes épousa Jean Leclerc, qui devint maire de Vayres et fut sénateur de la Haute-Vienne entre les deux guerres mondiales.

DELAGE est un patronyme issu du mot agia qui signifie haie en bas latin. Nom de famille relativement fréquent, on le rencontre à Vayres essentiellement au village de Bonnefond qui semble bien être le berceau des familles étudiées ici. Il s’agit pour la plupart de familles de laboureurs. Au fil du temps, elles ont essaimé dans les paroisses de Saint-Bazile, Champagnac-la-Rivière, Champsac, Oradour-sur-Vayres, Chéronnac, Rochechouart, Videix, ou Pressignac et Chassenon, en Charente. 

 

 


Nous rappelons que les travaux présentés dans cette publication sont le fruit des recherches personnelles des auteurs. A ce titre, ils ne sauraient être utilisés à des fins autres que privées à l’exclusion de toute diffusion sur Internet ou de toute autre manière sans autorisation préalable des auteurs et sous réserve que soient indiqués clairement les noms des auteurs et la source, en vertu de la loi sur la propriété littéraire et artistique (lois n°57-298 du 11/03/1957 et n°92-597 du 01/07/1992).


Titre : Vayres, tome I
Auteurs :  Roger Faure et Michel Planès
Collection :  Terre de nos Ancêtres – n° 40
Editeur : Amitiés Généalogiques du Limousin, Limoges, janvier 2014
ISSN : 1958-0959
Format : 21 x 29,5 broché – 148 pages
Prix : Tarif normal : 36 euros (port inclus) / Tarif adhérents : 27 euros (port inclus)


Publié par AGL   @   7 février 2014 0 commentaires

0 Commentaires

Désolé, les commentaires sont fermés.

Cloude designed by Webdesign In conjunction with Free MMORPG Games , CD Rates , Fat Burning Furnace Trial.