Terre de nos Ancêtres n° 33

0 commentaires

Pays de Lastours & Nexon, tome I

 

Une étude de 98 pages, illustrée en noir et en couleurs, avec index alphabétique des conjoints.

par Jean-Claude BRUHAT, Jean-François CAMUS, Catherine JUDE, AGL, 2010.

Familles : ALABRUNE / LABRUNE, GIZARDIN, JOYEUX, PAUTE.

Ce tome est le premier d’une nouvelle série d’études généalogiques descendantes, consacrée à des familles durablement implantées dans le secteur de l’actuel canton de Nexon. Une quinzaine de familles ont ainsi été retenues par les auteurs, en fonction de leurs propres centres d’intérêt. Pour mener à bien les recherches nécessaires à l’élaboration de ces études de familles, une équipe s’est formée pour relever, dans les registres paroissiaux et d’état civil, dans les minutes notariales, et dans les autres sources disponibles, tous les renseignements nécessaires, dont chaque auteur a pu ensuite tirer parti pour établir les différentes filiations. Cette série de généalogies familiales est donc le fruit d’une collaboration parfaitement réussie entre différents chercheurs et auteurs bénévoles des AGL, qui ont su mutualiser leurs compétences afin de proposer à d’autres le fruit de leur travail.

Le secteur retenu correspond globalement à l’actuel canton de Nexon, composé de huit communes du sud du département de la Haute-Vienne : Janailhac, Meilhac, La Meyze, Nexon, Rilhac-Lastours, La Roche-l’Abeille, Saint-Hilaire-les-Places et Saint-Priest-Ligoure. Les différentes familles étudiées ont principalement évolué dans ce secteur, mais aussi dans les communes voisines : Saint-Yrieix-la-Perche, Ladignac-le-Long, Bussière-Galant, Flavignac, Les Cars, Jourgnac, Saint-Maurice-les-Brousses, Saint-Jean-Ligoure, etc.

Deux localités ont tour à tour tenu un rôle prédominant dans cette partie de l’actuelle Haute-Vienne : Nexon, paroisse d’origine très ancienne, avec son important bourg, véritable centre économique du secteur, devenu chef-lieu de canton, et Lastours, siège durant tout l’Ancien Régime de la « première baronnie du Limousin » et à ce titre centre politique, administratif et judiciaire d’un vaste territoire.

Ces deux réalités historiques nous ont conduits à regrouper l’ensemble des généalogies familiales présentées sous un titre unique : « Pays de Lastours et Nexon ». Une autre paroisse du secteur avait néanmoins elle aussi autrefois une relative importance, du point de vue religieux : La Meyze, siège d’un archiprêtré dont relevaient la plupart des paroisses concernées.

La terre de Lastours était une importante châtellenie d’origine médiévale, aux mains d’une famille de « princes » du Limousin qui en portaient le nom. Le territoire de cette importante seigneurie dont le centre était encore sous l’Ancien Régime le château de Lastours, démoli à la Révolution française, était délimité au nord par la châtellenie d’Aixe, à l’est par celles de Château-Chervix et de Pierre-Buffière, puis de Châlucet, à l’ouest par celle de Châlus, au sud-est par la seigneurie de Bré et au sud-ouest par celle de Courbefy. Les territoires de Saint-Yrieix et du Chalard en marquant la limite méridionale. Elle s’étendait à l’ouest sur les paroisses de Flavignac et Bussière-Galant, au nord sur celle de Nexon, tandis que les paroisses de Janailhac et de Saint-Priest-Ligoure relevaient de Château-Chervix. Cette vaste seigneurie fut amputée dès le XIVsiècle par la constitution, au profit des du Barry, de celle des Cars (paroisse de Flavignac) qui ne cessa de gagner en importance. La paroisse elle-même était composée de deux bourgs : celui de Rilhac et celui de Lastours proprement-dit, bâti aux abords du château, et dans lequel étaient établis la plupart des officiers de la juridiction seigneuriale (notaires, praticiens, greffiers, sergents royaux, etc.).

Nexon, qui dépendait initialement de Lastours, prit de l’importance au fil des siècles, alors même que le siège de la baronnie perdait en activité et en rayonnement. La paroisse devint elle-même siège de seigneuries et juridictions concurrentes, les limites des différentes entités se trouvant de plus en plus floues. Au XVsiècle une partie de Nexon était détenue par la famille de Pérusse des Cars, mais la justice du bourg et l’hommage étaient aux vicomtes de Limoges. Les Lastours en possédaient une autre partie. En 1499 un partage de la terre de Nexon eut lieu entre ces deux maisons seigneuriales. La partie des Lastours passa aux d’Abzac avant d’être vendue à la famille de Gay. Ses membres, titrés barons de Nexon, firent reconstruire au début du XVIIe siècle le château de Campagne, actuel château de Nexon. L’autre moitié fut vendue à Jean de Verneilh, sieur de l’Age, et passa ensuite dans les familles Descoutures puis Rogier des Essarts.              

La Révolution ne fit qu’entériner un état de fait en érigeant Nexon au rang de chef-lieu de canton, au détriment de Lastours. La commune gagna encore en importance au cours du XIXe siècle, se développa notamment avec l’arrivée du chemin de fer, et connut une certaine notoriété grâce aux haras des barons de Nexon.

 

C’est dans ce contexte historique qu’ont évolué les différentes familles étudiées dans ce volume et dans ceux qui suivront. Certaines d’entre elles sont des familles de « souche », tirant leur patronyme de villages de ce secteur : les Combrouze, Sazerat, Deverneilh, etc. Présentes depuis fort longtemps, elles ont donné de très nombreuses branches que les sources ne permettent pas de relier entre elles. Les autres, aux origines diverses, étaient déjà présentes dans ce secteur au XVIIsiècle, époque dont datent la plupart des plus anciens registres paroissiaux conservés. Tel est le cas notamment des quatre familles présentées dans le présent volume.


Nous rappelons que les travaux présentés dans cette publication sont le fruit des recherches personnelles des auteurs. A ce titre, ils ne sauraient être utilisés à des fins autres que privées à l’exclusion de toute diffusion sur Internet ou de toute autre manière sans autorisation préalable des auteurs et sous réserve que soient indiqués clairement les noms des auteurs et la source, en vertu de la loi sur la propriété littéraire et artistique (lois n°57-298 du 11/03/1957 et n°92-597 du 01/07/1992).


Titre : Pays de Lastours & Nexon, tome 1
Auteurs :  Jean-Claude Bruhat, Jean-François Camus, Catherine Jude
Collection :  Terre de nos Ancêtres – n° 33
Editeur : Amitiés Généalogiques du Limousin, Limoges, 2010
ISSN : 1958-0959
Format : 21 x 29,5 broché – 98 pages
Prix : tarif normal : 33 euros, tarif adhérents : 25 euros (frais de port inclus)


Publié par AGL   @   6 mars 2012 0 commentaires

0 Commentaires

Désolé, les commentaires sont fermés.

Cloude designed by Webdesign In conjunction with Free MMORPG Games , CD Rates , Fat Burning Furnace Trial.