Terre de nos Ancêtres n° 18

0 commentaires

CUSSAC, tome II


Une étude de 126 pages, illustrée en noir et en couleurs,

par Serge REJASSE et Thomas SCHNEIDER, AGL, 2007.

Familles : DAUTRIAT, LAPELLEGERIE, MORANGE, REDON.

 

 

Ce second tome consacré à Cussac retrace les généalogies de 4 familles qui y étaient implantées dès le début des registres de la paroisse.

Le patronyme DAUTRIAT parfois DU TRIAT semble tirer son origine d’un lieu appelé le Triat dont nous n’avons pas retrouvé trace. Quoiqu’il en soit, quatre « foyers » distincts de ce patronyme étaient déjà implantés dans quatre paroisses, dès le début des registres, sans qu’il soit possible de les relier entre eux : un à Saint-Bazile (sans doute berceau d’origine), dont la plupart des membres résidaient au village de Forgeas, et ont essaimé au cours du XVIIIe siècle à Saint-Mathieu, Oradour-sur-Vayres et Cussac ; un autre à Saint-Mathieu, déjà divisé en plusieurs rameaux non rattachés, aux villages de Concoure, Junicaud, et essentiellement au Monteau, très proche de Forgeas (à Saint-Bazile, sur l’autre rive de la Tardoire), puis à Fonsoumagne ; un troisième établi à Cussac, réparti en au moins deux souches non reliées, primitivement établies à Cromières et à Chambinaud, tout près de Saint-Mathieu ; et enfin quelques foyers épars à Oradour-sur-Vayres, sans jonction connue avec les précédents, difficiles à étudier.

La famille DE LA PELLEGERIE puis LAPELLEGERIE tire son nom du village éponyme de La Pellègerie, à Cussac. Il existait au XVIIe siècle plusieurs foyers de ce nom sur la paroisse, attestés depuis le début des registres, sans jonction possible. L’une de ces branches, installée à La Bregère, est la seule à avoir eu postérité, assez nombreuse comme on le verra.

L’étude sur la descendance des familles MORANGE montre que les foyers porteurs de ce patronyme sont concentrés à la fin du XVIIe siècle sur les villages situés au sud du bourg de Cussac : La Mazaurie (village dans lequel les porteurs de ce nom paraissent être les plus nombreux), La Bénéchie, La Genette, Arsac, La Reille, Vergnolas, Fayolas et Boubon. Quelques foyers sont installés également à Marval, La Chapelle-Montbrandeix et Pensol. Les plus anciens registres paroissiaux de Cussac déposés aux Archives Départementales sont très abîmés et ne couvrent seulement que la seconde partie du XVIIe siècle, de façon très lacunaire. Pour cette raison et en l’absence de sources notariales, il nous a été impossible de pouvoir relier les nombreux foyers porteurs du patronyme. Nous avons donc étudié la descendance de plusieurs couples qui ont eu une postérité patronymique intéressante jusqu’à la fin du XIXe siècle.

La famille REDON étudiée ici était établie au village de La Termenière à Cussac où son existence est attestée depuis le début des registres de cette paroisse. Ses membres exerçaient au début le métier très spécialisé de « maître asseyleur », terme sans doute formé sur la « seille », c’est à dire selon le dictionnaire Littré, un seau de bois sans cercle. Or, malgré cette définition, compte tenu que la paroisse de Cussac abritait des forges et de nombreux artisans qui travaillaient le métal, et vu la double qualification de l’activité exercée par Jean Redon, degré 2-6 de cette étude, il semble que l’on doive comprendre l’asseyleur comme celui qui équipait les seilles, soit d’une anse métallique soit de cercles de métal. Quoiqu’il en soit, dès le XVIIIe siècle, ces Redon, victimes comme les autres Limousins des temps de misère de la fin du règne de Louis XIV, reprirent le travail de la terre et devinrent laboureurs à plein temps. Le patronyme, assez répandu, est porté par d’autres familles dans le secteur de Cussac dont la communauté d’origine ne peut être prouvée faute de documents assez anciens. A La Chapelle Montbrandeix, vivait notamment une autre famille REDON qui appartenait aux XVIIe et XVIIIe siècles à la petite bourgeoisie marchande rurale ayant donné des notaires.


Nous rappelons que les travaux présentés dans cette publication sont le fruit des recherches personnelles des auteurs. A ce titre, ils ne sauraient être utilisés à des fins autres que privées à l’exclusion de toute diffusion sur Internet ou de toute autre manière sans autorisation préalable des auteurs et sous réserve que soient indiqués clairement les noms des auteurs et la source, en vertu de la loi sur la propriété littéraire et artistique (lois n°57-298 du 11/03/1957 et n°92-597 du 01/07/1992).


Titre : Cussac, tome 2
Auteurs :  Serge Réjasse, Thomas Schneider
Collection :  Terre de nos Ancêtres – n° 18
Editeur : Amitiés Généalogiques du Limousin, Limoges, 2007
ISSN : 1958-0959
Format : 21 x 29,5 broché – 126 pages
Prix : tarif normal : 29 euros, tarif adhérents : 22 euros (frais de port inclus)


Publié par AGL   @   6 mars 2012 0 commentaires

0 Commentaires

Désolé, les commentaires sont fermés.

Cloude designed by Webdesign In conjunction with Free MMORPG Games , CD Rates , Fat Burning Furnace Trial.