Terre de nos ancêtres n° 16

0 commentaires

Généalogies bénéventines, tome I


Une étude de 156 pages, illustrée en noir et en couleurs,

par Pascal DURANDARD, AGL, 2007.

Familles : ALASLUQUETAS, AUDIN, BERNARD, BONNEAUD, BONNELLE, DEFIGIER, PARELON.

 

 

Bénévent-l’Abbaye : ces deux mots résument la destinée d’une ville qui a choisi de se développer autour d’un établissement monastique honoré et important durant le Moyen-Age. Mais la première partie du vocable est une énigme pour qui connaît l’Histoire. Que vient faire ce nom en plein Limousin, et quel rapport ce lieu entretient-il avec l’antique cité de Campanie ? Qui a inspiré les premiers moines et leur a donné l’audace d’aller chercher jusqu’au bout de l’Italie des reliques de Saint Barthélémy, vénérées depuis des siècles dans une ville prestigieuse ? Quel incroyable don que ces restes sacrés à une humble et récente fondation ? On ne prend pas assez conscience qu’il s’agit d’un des douze apôtres du Christ, l’égal d’un Saint-Pierre, d’un Saint-Jean ou d’un Saint-Jacques ! Et l’on ne comprend pas qu’un tel dépôt ait été confié à religieux si obscurs. Il fallait que cela fût, et que le monastère prît le nom du lieu qui avait si longtemps conservé l’auguste dépouille, comme si le rapport d’identification entre le jeune prieuré augustinien et la ville généreuse qui s’en dessaisissait garantissait une filiation spirituelle au nouveau sanctuaire apostolique. A l’instar de son aînée, la nouvelle Bénévent devait se sentir investie d’une mission. En prenant un nom qui n’était pas à elle, elle endossait un passé, se choisissait une identité.

Justement, il s’agit bien d’une question de « peau », et l’on ne peut manquer de remarquer que le saint martyr est le patron des bouchers, cette « corporation » si importante pour notre Bénévent. Un autre sujet d’étonnement, c’est la personnalité de cet apôtre, si difficile à saisir, dont la vie est si mystérieuse ! Barthélémy, c’est l’apôtre de l’Orient, celui qui, dit-on, est allé en Inde, a évangélisé le Caucase…. La Légende dorée ne manque pas d’insister sur les péripéties extravagantes que dut subir le corps du saint martyr avant de reposer dans le sud de l’Italie. Son voyage n’était pas terminé, et l’a conduit en Limousin. L’aventure peut continuer : l’un de ses abbés au XVIe siècle, Dèce de Moras, est originaire de la région de Bénévent en Italie. Son frère établit sa lignée à Chamborand, tout à côté de notre Bénévent. Encore un exil, encore une troublante liaison ! Mieux ! L’abbaye est unie pendant une cinquantaine d’années au Nouveau-Monde, et son abbé est l’évêque chargé de poursuivre sa mission évangélique dans toute l’Amérique du Nord. Ah ! Ce premier abbé « québecois », né à Grenoble, mort au Canada, combien sa vie a été tourmentée, combien agitée ! Tel un nouveau Barthélémy, il a sillonné son diocèse, traversé plusieurs fois l’océan pour administrer son abbaye, plaider à Paris, et jusqu’à Rome ! La cause de sa mission. Il n’est pas anodin de savoir que Bénévent est sur le chemin de Saint Jacques, autre apôtre, et donne accueil à maints pélerins venus de partout. Finalement, c’est une ville bien mystérieuse que Bénévent. Son église, qui attire tous les amoureux de l’art roman, est peut-être moins simple à déchiffrer qu’il n’y paraît, et ses chapiteaux semblent nous proposer des énigmes. Peut-être faut-il chercher l’expression de principes cachés venus aussi d’Orient, comme l’apôtre qui a reposé dans l’édifice.

La population qui a vécu à Bénévent pendant les derniers siècles a baigné dans une ambiance spirituelle particulière, mais elle a surtout développé des activités bien profanes. La ville est une fourmilière de marchands, qui pendant des générations ont  abattu quantité de bêtes pour les débiter, ont dépecé quantité de peaux pour façonner le cuir, ont tissé quantité de laine pour produire des draps, ou l’ont encore foulé pour obtenir le feutre de quantités de chapeaux. Des marchandises en abondance ont quitté la petite cité pour des villes plus grandes, des voituriers et des marchands ont passé une partie de leur vie sur les routes, sans compter les flux migratoires saisonniers. Ce passé pouvait revivre, grâce aux registres paroissiaux et d’état civil, grâce aux minutiers conservés, aux archives de l’abbaye et de l’hôpital. Ces textes, comme les nombreuses cartes postales anciennes, nous font connaître les Bénéventins d’autrefois, leur vie et leur visage, leur histoire de tous les jours.

Le travail qui aboutit à ces généalogies bénéventines s’organise sur huit tomes. L’ensemble de l’étude recense la totalité de la population qui a vécu à Bénévent aux XVIIe et XVIIIe siècles, et développe jusqu’à la veille de la Grande Guerre les filiations des familles présentes avant 1800.

Les cinq premiers tomes sont consacrées aux familles bénéventines « de souche », ou présentes avant 1700. Le tome VI réunira les familles venues à Bénévent au cours du XVIIIsiècle, et les deux derniers tomes présenteront les personnages isolés, et les familles bénéventines éphémères ou « par occasion ».

Ce premier tome traite les familles : ALASLUQUETASAUDINBERNARDBONNEAUDBONNELLE, DEFIGIERPARELON.



Nous rappelons que les travaux présentés dans cette publication sont le fruit des recherches personnelles des auteurs. A ce titre, ils ne sauraient être utilisés à des fins autres que privées à l’exclusion de toute diffusion sur Internet ou de toute autre manière sans autorisation préalable des auteurs et sous réserve que soient indiqués clairement les noms des auteurs et la source, en vertu de la loi sur la propriété littéraire et artistique (lois n°57-298 du 11/03/1957 et n°92-597 du 01/07/1992).


Titre : Généalogies bénéventines, tome I
Auteurs :  Pascal Durandard et Béatrice Luc
Collection :  Terre de nos Ancêtres – n° 16
Editeur : Amitiés Généalogiques du Limousin, Limoges, 2007
ISSN : 1958-0959
Format : 21 x 29,5 broché – 156 pages
Prix : tarif normal : 33 euros, tarif adhérents : 25 euros (frais de port inclus)


Publié par AGL   @   5 mars 2012 0 commentaires

0 Commentaires

Désolé, les commentaires sont fermés.

Cloude designed by Webdesign In conjunction with Free MMORPG Games , CD Rates , Fat Burning Furnace Trial.